La Géorgie

Nature et Sports Plein-air

Des dizaines d'activités sportives et de plein air dans une nature riche et préservée  !

Cyclo-tourisme

V.T.T.

Parapente

Randonnée

Randonnée equestre

Ski de piste

Snowboard

Alpinisme

Escalade

Canyoning

Kayak Canoë

Rafting

Pêche

Plongée

Baignade

Types d'activités

    

Parc National de Tbilissi

Le parc national de Tbilissi est l'un des neufs parcs nationaux de Géorgie, situé au nord de la capitale Tbilissi. La ville historique de Mtskheta se trouve juste à l'extérieur de la limite ouest du parc. Crée en 1973 sur l'ancienne réserve nationale Saguramo (établie en 1946 et tirant son nom de la chaîne de montagnes éponyme), il s'agit du plus ancien parc national de Géorgie. Il s'étend sur une superficie de 232,18 km2.

Description
Le climat du parc est typique des zones humides. L'hiver est froid et modérément long de l'été. La moyenne annuelle des précipitations est de 523 à 720 mm. Les températures varient d'une moyenne de -0,50 °C en janvier à une moyenne de +24,1 °C en août.

D'un point de vue géomorphologique, la zone est riche en en formations rocheuses, collines, pentes et gorges. La flore du parc est assez variée, tout comme la faune. On y recense en effet 675 espèces de plantes, dont 104 espèces d'arbres et arbustes et de nombreux mammifères, tels que le renard roux, l'ours brun, le lynx boréal, le cerf élaphe ou encore diverses espèces de rapaces tels que l'épervier d'Europe, l'épervier à pieds courts, l'aigle criard et de serpents (Coronella austriaca, Natrix natrix, Zamenis longissimus…).

Types d'activités

   

Parc National de Mtirala

Le parc national de Mtirala (en géorgien: ეროვნული; qui signifie «pleurer»; auparavant, la réserve de Tsiskara) est une zone protégée de la région d'Adjara, en Géorgie. Couvrant environ 15 698 hectares (38 790 acres) dans les municipalités de Kobuleti, Khelvachauri et Keda dans l'ouest du Petit Caucase, il est situé entre la mer Noire et les montagnes de l'Adjarie. Il est également contigu aux aires protégées de Kintrishi.

Les forêts de feuillus et mixtes de Colchic comprennent des châtaigniers et des hêtres orientaux avec des sous-étages en rhododendron, en laurier-cerisier et en boîte de Colcic et une variété de lianes.

La faune recensée est l'ours brun, le chevreuil et le sanglier, tandis que l'avifaune comprend l'aigle botté, le grand-duc et l'oriole doré. Parmi les amphibiens habitant le parc, on trouve la salamandre du Caucase, le crapaud du Caucase, la grenouille à purée eurasienne et la vipère du Caucase.

Le mont Mtirala est l’une des régions les plus humides du pays. Le nom Mtirala (qui signifie “pleurer") provient des précipitations annuelles de 4 520 millimètres (178 pouces), ce qui en fait l'une des régions les plus humides de l'ancienne Union soviétique.

Types d'activités

    

Parc national d'Algeti

Le parc national d'Algeti (en géorgien : ალგეთის ეროვნული პარკი, algetis erovnuli parki) est une aire protégée en Géorgie, située dans le sud-est du pays, s'étendant sur une superficie de 68,22 km2. Il se trouve dans la région de Basse Kartlie, dans la municipalité de Tetritskaro, à quelque 60 km sud-ouest de la capitale Tbilissi. Le parc s'étend le long de la vallée supérieure d'Algeti dans les pentes boisées du sud de la cordillère orientale Trialeti, et son point culminant est le mont Kldekari à 2 000 m au-dessus du niveau de la mer. Créée sous le gouvernement soviétique en 1965 en tant que réserve d'État afin de protéger les limites orientales de l'étendue de l'épicéa d'Orient et du sapin du Caucase, il obtient le statut de parc national en 2007.

Parc national de Bordjomi-Kharagaouli

Le parc national de Bordjomi-Kharagaouli (en géorgien : ბორჯომ-ხარაგაულის ეროვნული პარკი, bordjom-kharagaulis erovnuli parki), est un parc national situé en Géorgie, dans la chaîne du Petit Caucase. Le parc national est l'un des plus grands d'Europe et s'étend de la ville de Bordjomi à celle de Kharagaouli. La zone couvre au total une superficie de 5 300 km², soit 7,6 % de la superficie totale du pays. Le parc a été fondé en 1995 et officiellement inauguré par le gouvernement géorgien en 2001.

Kolkheti National Park | © Mikheilijoglidze / WikiCommons

Types d'activités

    

Parc National de Kolkheti

Le parc national de Kolkheti est un parc national situé dans l'ouest de la Géorgie, sur le littoral de la mer Noire. Le parc a été créé entre 1998 et 1999, par un projet financé par la Banque mondiale et le Fonds pour l'environnement mondial. Le parc de Kolkheti a une superficie de 28,940 hectares.

Types d'activités

    

Parc National de Lagodekhi

Les zones protégées de Lagodekhi (ლაგოდეხის სახელმწიფო ნაკრძალი en géorgien, parfois appelées parc national de Lagodekhi en français) correspondent à deux aires protégées de la région de Kakhétie en Géorgie : la réserve naturelle stricte de Lagodekhi et la réserve naturelle gérée de Lagodekhi qui ont été divisées en 2003. La taille des deux zones combinées est de 24 451 hectares. Les réserves sont situées au nord-est de la Géorgie sur les contreforts du Caucase, près de la frontière de l'Azerbaïdjan et du Daghestan (Russie).

Lagodekhi préserve tout une variété de faune et de flore locales depuis 1912, époque où la région faisait partie de l'Empire russe. Il s'agit de la plus ancienne réserve naturelle de Georgie.

Les zones protégées ont des écosystèmes allant des forêts de hêtre (plus précisément une majorité de hêtres d'Orient – Fagus orientalis) à l'alpage. Environ 70 % de la surface des réserves est recouverte de forêts. En dehors des hêtres, on y retrouve majoritairement des charmes communs (Carpinus betulus) et diverses variétés d'érables. La forêt regorge d'une variété d'espèces de plantes, représentatives des deux tiers de ce que l'on peut retrouver au niveau national. Les zones de plaine ont une végétation correspondant à celle de la région de la mer Noire au climat tempéré1.

Lagodekhi est également connu pour sa vie animale et fut connu pour avoir été une zone de chasse. Il s'agit d'une des réserves majeures de chèvres du Caucase oriental et également de chamois et de cerfs élaphes. Les prédateurs principaux sont le lynx boréal, le loup gris et l'ours brun ainsi que des rapaces : le gypaète barbu, l'aigle impérial, l'aigle royal et l'aigle des steppes. On peut également citer la présence du raton laveur, une espèce qui n'était originellement pas présente dans le parc. En tout, 150 espèces d'oiseaux, 53 de mammifères, 5 d'amphibiens, 12 de reptiles et 4 de poissons ont été recensées dans le parc.

26 espèces de plantes et 40 espèces d'animaux du parc sont inscrites sur dans le livre rouge de Russie en tant qu'espèces menacées4.

Types d'activités

    

Parc National de Vachlovani

Le parc national de Vachlovani (en géorgien : ვაშლოვანის ეროვნული პარკი) est une aire protégée de 246,1 km2 située dans le sud est de la Géorgie, créé en 1935 pour préserver ses forêts profondes uniques. En avril 2003, la superficie de la réserve est élargie à 84,80 km2 et elle obtient le statut de parc national. La zone est caractérisée par son climat sec assis seulement 50-150 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Elle est remarquable pour ses espaces uniques de zones de végétation désertique et semi-désertique et la steppe aride et les forêts de feuillus, mais aussi pour ses plaines, grandes falaises et canyons, connus localement comme les « murs pointus ».

Types d'activités

    

Parc National de Tusheti

Le parc national Tusheti, dans l'est de la Géorgie, est l'une des huit nouvelles zones protégées approuvées par le Parlement géorgien le 22 avril 2003.

Le Fonds pour l'environnement mondial (FEM) et la Banque mondiale ont pris part à ce processus d'approbation dans le cadre du “Projet de développement de la Géorgie et des zones protégées". Les plantes conservées dans le parc sont les pinèdes (Pinus sosnowskyi) et les bosquets de bouleau (Betula litwinowii et Betula raddeana).

Les aires protégées de Tusheti comprennent le parc national de Tusheti, le paysage protégé de Tusheti et la réserve naturelle intégrale de Tusheti avec une aire protégée totale d'environ 113 660,2 ha.

Les espèces fauniques clés du parc sont le léopard anatolien (Panthera pardus ambornii), l’ours, le chamois, le faucon, l’aigle royal, le lammergeyer, le lynx, la chèvre de montagne, la chèvre sauvage et le loup. En 2011, BudgetTravel avait classé le parc parmi les “12 meilleurs endroits dont vous n'aviez jamais entendu parler" non seulement pour sa riche biodiversité, mais également pour son relief esthétique, ses hameaux, ses anciennes tours de défense, sa cuisine et sa culture folklorique.

Retrouvez plus d'informations sur la Géorgie et sa culture dans notre nouveau site dédié !!